Le Fushia n'a que peu d'intérêts dans la vie : le sexe, le métal et le fun (dans le désordre).

Pseudo: Mot de passe:
Illustration chronique
Garden State
Zach Braff
Par: la petite

Présentation de l'oeuvre

Andrew Largeman (Zach Braff) retourne dans son New-Jersey natal pour l'enterrement de sa mère.
Après 9 ans d'absence, il doit faire face à son passé cahotique. Sa rencontre avec la jolie Sam (Natalie Portman) va bouleverser sa vie : dynamique, audacieuse et gaie, elle est tout à fait son contraire...

-------------------------------------------------

Au départ, j'avais prévu pour ma première chronique d'écrire sur un livre, mais je suis incapable d'écrire une quelconque réflexion sur une oeuvre que je n'ai pas en main.
En cherchant dans ma DVDthèque un film à regarder pour tuer ces heures nocturnes qui me tiennent éveillée, je suis tombée sur ce film bouleversant qu'est "Garden State".
"Bouleversant" est ici un adjectif des plus subjectifs, puisque ce film est en quelque sorte un "film-miroir" qui m'a permis de voir objectivement certains évènements passés de ma vie. Cette nouvelle vision a déclenché en moi un travail de deuil d'une relation passée qui aurait du se faire il y a 10 ans de cela déjà.
Oeuvre marquante donc, mais libératrice surtout.

Chroniques

Le film débute par quelques plans de l'intérieur d'un avion qui se crashe sur fond d'une musique indienne intitulée "Réveil Ganesh". Andrew Largeman au premier plan, impassible à ce moment de panique générale ne semble pas appréhender la suite des évènements. Il est pourtant malgré lui entraîné dans une chute vertigineuse qu'il ne peut éviter.
La vie à Los Angeles de ce jeune adulte "hors du temps" est froide, asseptisée et surmédicamentée pour cause de grave dépression.
De retour dans sa ville natale pour l'enterrement de sa mère, Andrew amorce son "crash", son (r)éveil à la vie au travers de rencontres et d'aventures le confrontant à ses propres sentiments depuis trop longtemps enfouis dans un passé désastreux. Le film met donc en scène une renaissance, une redécouverte de soi. Grâce au personnage de Sam, jeune fille vive et joyeuse, Andrew réalise à quel point les relations humaines priment dans l'accomplissement de chacun. Encore faut-il vouloir s'accomplir, chose non aisée lorsqu'on ne sait pas ce que la vie réserve, surtout si l'on est, comme Andrew, à l'origine de la "mort" de sa vie. Car, par un malheureux geste impulsif commis alors qu'il était enfant, le personnage de Garden State a, en quelque sorte, provoqué la mort de sa mère. Ce geste, "accident" comme il le décrit a effacé en lui toute trace de sentiment par le biais d'une culpabilité insurmontable. Que réserve donc l'avenir à celui qui a tout détruit?
C'est la question que pose ce film léger en apparence, où s'enchaînent retrouvailles, virées entre amis et début de relation amoureuse.

-------------------------------------------------

Je n'irais pas plus loin pour ne pas vous réveler la réponse apportée par ce scénario qui met en relief des questions que toute personne se pose à un moment ou à un autre. Je rajouterais juste que d'un point de vue personnel, voir "Garden State", c'est aborder certains doutes de la vie sans en sentir le poids qui en découle, puisque c'est un film fondamentalement positif et même parfois comique.

Commentaires (10):

j'avais toujours entendu de bon echos de ce film, (et puis ya nathalie portman dedans... ce qui est un sacré bon point)mais g jamais vraiment eu l'occaz de le mater... faudra arranger ça ! ^^
lol tu peux venir le voir ici s'tu veux
poitier c'est loin d'être la porte à coté...
et pis ya rien a faire a poitier, si ce n'est le futuroscope... quelle idée d'aller las bas n'empeche ! ^^
effectivement c'est attirant comme film!

sinon, poitier c'est pas le plus près. Mais est-ce que tu vas rentrer à la réunion en juillet aout?
Poitiers qu'est-ce que vous en savez? lol, vs êtes déjà venus ici?

Alors pr les vacances, c le flou artistique là je dirais. Je n'en ai aucune idée pr le moment, surtt que je viens d'apprendre que mes dates de rattrappage à la fac st vers la mi-juillet et je venais de me décider pr fin-juin, début aout!
poitier j'ai fais que le futuroscope... apres jconnais po plus !
Ben voilà, comme tt le monde, ms c pas ce qu'il y a de mieux à voir, bien au contraire. ^_^
aah bé un jour je visiterais ! qd on sera les maitres du monde de toute façon, ça sera bcp plus facil tout ça... ^^
moi poitiers je connais la ville... et j'aime pas trop, c'est mignon mais c'est pas l'extase
ah oui c pas l'extase ms ya pire. Hé c koi cette mode de vs moquer de la ville où j'habite! pas fini oui? (bon, pas trop crédible la petite qui s'énerve, ms qd même!)
m'en vais écouter Nutcracker pr la peine...

Fushia Unlimited © Tous droits réservés, ou pas. Nous contacter par là.

Chargement en cours