Le Fushia respecte son prochain.

Pseudo: Mot de passe:
Illustration chronique
Every Red Heart Shines Toward The Red Sun
Red Sparowes
Par: xizor

Présentation de l'oeuvre

Neurot Recordings
2006
The Great Leap Forward Poured Down Upon Us One Day Like a Mighty Storm, Suddenly and Furiously Blinding Our Senses. We Stood Transfixed in Blank Devotion as Our Leader Spoke to Us, Looking Down on Our Mute Faces With a Great, Raging, and Unseeing Eye. Like the Howling Glory of the Darkest Winds, This Voice Was Thunderous and the Words Holy, Tangling Their Way Around our Hearts and Clutching Our Innocent Awe. A Message of Avarice Rained Down Upon Us and Carried Us Away Into False Dreams of Endless Riches. "Annihilate the Sparrow, That Stealer of Seed, and Our Harvests will Abound; We Will Watch Our Wealth Flood In." And by Our Own Hand Did Every Last Bird Lie Silent In Their Puddles, the Air Barren of Song as the Clouds Dirfted Away. For Killing Their Greatest Enemy, the Locusts Noisily Thanked Us and Turned Their Jaws Towards Our Crops, Swallowing Our Greed Whole. Millions Starved and We Became Skinnier and Skinnier, While Our leaders Became Fatter and Fatter. Finally, as That Blazing Sun Shone Down Upon Us, Did We Know That True Enemy Was the Voice of Blind Idolatry; and Only Then Did We Begin to Think for Ourselves.

Chroniques

Petite chronique vite fais à l’arrache pour parler de cet album : Every Red Heart Shines Toward The Red Sun ! Très bon album des Red Sparowes. Groupe formé, entre autre, de membres d’Isis et Neurosis, des « petits » groupes en somme.
Cet album comme le précèdent (At The Soundless Dawn) est un gros pavé de 8 chansons oscillants chacune entre 7 et 10 minutes. Autant donc rappeler qu’il n’est ici point de hits en puissance ni de single, ni de morceau à écouter séparément des autres. C’est un ensemble, un voyage, dont la carte d’embarquement rouge et noir avec ces corbeaux virevoltant au dessus d’usines désaffectées, pourrait vous dissuader d’effectuer. Mais ne vous laissez pas tromper ! Ce petit bijou aux relents de postcore coloré vous fera réellement voyager si vous l’acceptez. Si vous vous posez sur votre canapé, une shisha au coin, si vous savez apprécier écouter de la musique sans rien faire d’autre, alors vous comprendrez.
Vous comprendrez et distinguerez toutes ces notes de basses vrombissantes qui dirigent et rythment avec groove certains passages ; ou alors ces guitares qui savent se faire silencieuses pour mieux s’entrechoquer quelques instants plus tard. Ici il n’est nulle question de grosse voix gutturale ou de double caisse rageuses, tout n’est que contraste et émotions.
Les titres des morceaux faisant un petit paragraphe que je m’en vais retranscrire par la suite afin que vous compreniez par vous-même de quoi je parle.
Bref une petite chronique faite à l’arrache qui, une fois de plus, ne dit pas grand-chose sur la musique, mais qui exprime surtout mon plaisir à écouter cet album magique.

Ah oui! Un album signé chez Neurot Recordings, ça ne peut être que bien ! ^^

Commentaires (1):

Et vive la musique!
C'est cool que t'aies tout de meme encore du temps pour te poser dans ton canape et ecouter 1h de musique a fumer une shisha! Je pensais que tu travaillais d'arrache pied comme un workaholic (desole je m'americanise).
Ma shisha me manque, et ma chaine hi-fi aussi :(
Enjoy!

Fushia Unlimited © Tous droits réservés, ou pas. Nous contacter par là.

Chargement en cours