Your gilfriend loves the Fushia

Pseudo: Mot de passe:
Illustration chronique
House 1000 Corpses/The Devil's Rejects
Rob Zombie
Par: prophet

Présentation de l'oeuvre

Les deux films cultes qui ont révélé Rob Zombie déjà star du métal comme LE réalisateur de films d'horreur made in US de ces dernières années...

Chroniques

Bon, tout le monde s'en doute, si je viens poser des mots sur ces deux films c'est que je suis déjà fan. Il va donc être plus ici question d'une présentation élogieuse que d'un avis posé et objectif. (Mais après tout, un avis c'est un point de vue... un point de vue peut-il être objectif??)
Le génialissime doublet commence donc par The House Of 1000 Corpses. L'histoire: quatre jeunes qui parcourent les states à la recherche d'attractions insolites se retrouvent prisonniers d'une famille de white trashs dégénérés (menés par Otis le grand frère necrophile et Baby une bombe aussi mignonne que tarée). Le vide absolu qui caractèrise le scénario laisse le champ libre à un mélange de clichés typiques films d'horreur (exemple: la voiture perdue dans la nuit par temps de pluie qui prend une autostoppeuse...) de scènes gores d'une rare cruauté (scalp et autre modifications corporelles) et de scène qui s'inspirent plus des travaux d'un David Lynch (les séquences musicales et les ralentis)... Bien que mal accueilli par la critique ce premier volet est mon préféré car surement le plus délirant.
The Devil's Rejects lui fait suite. La maison de la famille est cette fois menacée par un policier hargneux et pas trés réglo. Seuls réussissent à s'échapper Otis et Baby qui vont se réfugier dans un Motel et attendre leur père de Captain Spaulding non sans prendre en otage une troupe musicale. Il est ici question de vengeance dans tous les sens, le film est beaucoup plus cruel mais aussi beaucoup plus proche d'un thriller que d'un film d'horreur (même si le style de réalisation ne bouge pas d'un poil). Cependant, les amateurs de gore, d'humour noir et d'ambiances chelous seront servis une fois de plus.
En somme... deux films à voir de toute urgence

Commentaires (2):

putain faut sérieusement que je me les matte ces films...
je comptais bouger a gibert joseph en ce samedi matin nuageux justement ^^
ayé jles ai vu, ben c'est franchement très bon tous ça ! ^^
ces dialogues de fous...
the bigger the cushion, the sweeter the pushin !!!

Fushia Unlimited © Tous droits réservés, ou pas. Nous contacter par là.

Chargement en cours