Le Fushia aime faire mal au cul!!!

Pseudo: Mot de passe:
Illustration chronique
Nativity In Black vol 1
PLEIN DE MONDE
Par: prophet

Présentation de l'oeuvre

En cherchant un peu vous aurez aucun mal à voir que ce cd est sorti en 1994... Pourquoi parler d'un cd pareil? Tout simplement parce que je fais partie de ces métalleux intolérants et fermés d'esprit qui vous diront que l'Histoire a commencé avec Black Sabbath! (Pour plus d'infos jetez un oeil au document de Sam Dunn "Metal: A Headbanger's Journey")

Chroniques

Généralement quand un artiste ou un groupe fait une reprise, il est question soit de rendre hommage aux compositeurs initiaux, soit de produire un ré-interprétation du morceau (en mieux ou en moins bien), soit les deux. Que dire alors de tout un recueil de reprises. Est-ce juste un tribute album? Faut-il craindre la désacralisation du boulot de messieurs Iommi, Butler, Ward et Osbourne?

Premier élément de réponse quant à la désacralisation. Oui et non!!! Les groupes qui sont ici en présence n'ont pas tous eu les mêmes ambitions et si certaines reprises s'éloignent pas mal des pièces d'origine (Type O Negative qui remodèle à sa sauce le titre Black Sabbath... ça a tendance a pas mal dérouter) d'autres se contentent de copies quasi conformes (Megadeth qui signe ici la reprise la moins intéressante de Paranoid qu'il m'ait été donnée d'entendre). De même on pourra comparer Children Of The Grave par White Zombie qui est assaisoné façon psychédélique et War Pigs par Faith No More qui ferait oublier que les musiciens ne sont pas les originaux. Si l'on garde les morceaux qui ont le plus été retravaillés le résultat est la plupart du temps assez bluffant et les risques pris par les groupes en valaient la peine (l'occasion à nouveau de saluer la version ultra déstabilisante de Black Sabbath par Type O Negative).

Juste un tribute alors? Bien sûr que non. Il y a un autre objectif ici. Quand Sepultura reprend Symptom Of The Universe, n'est ce pas pour démontrer comment Black Sabbath annonçait déjà la venue du thrash? Idem quand Ministry reprend (ici sous le pseudonyme 1,000 Homo Dj's) Supernaut: les structures rythmiques et le riff hypnotique... c'est de l'indus!!! Tout au long de l'album on voit à chaque fois comment le travail des 4 bonhommes de Black Sabbath est présent à l'origine d'à peu prés tous les courants du métal. La réinterprétation prend donc des allures de pédagogie, les artistes tendent à rendre plus audibles les touches qui ne sont pas nécessairement trés marquées sur les versions d'origine mais qui une fois placées en premier plan vont provoquer des pensées du type: "Putain ils avaient déjà créé ça!".

Petit mot final (et note perso) sur une production qui est juste correcte mais qui a le mérite de rendre un trés bel hommage aux parties de basse. L'introduction de NIB par Ugly Kid Joe devrait suffir à convaincre. En bref, ce cd ne va pas vous mener à comparer l'original versus la nouvelle version de chaque morceau. Au contraire on a tendance a chercher les originaux pour les réécouter et confirmer que toutes ces ambiances, structures, mélodies qu'on a l'impression parfois d'entendre pour la première fois... elles y étaient déjà... 24 ans auparavant.

Commentaires (3):

ah bé ça black sabat... d'ailleurs il y aura heaven and hell au hellfest en juin ^^
bé d'ailleurs en parlant des choses que je rate: Metallica passe en concert a Cincinnati une semaine après mon retour en France... que dire? que faire?
rester une semaine de plus !!! tu dormiras sous un pont en attendant, mais bon... ^^

Fushia Unlimited © Tous droits réservés, ou pas. Nous contacter par là.

Chargement en cours